DES COULEURS CHATOYANTES A LA GALLERIA !

samedi 11 novembre 2017.
 
(JPG)

L’incitation du Président à sélectionner nos plantes et à planifier les permanences en vue de l’exposition projetée à la Galléria, n’a pas manqué de créer une synergie dont il convenait d’apprécier, à juste titre, l’impact sur les nombreux visiteurs.

(JPG)

.

(JPG)

En effet, les « belles » se sont parées pour cette sortie dans le grand centre commercial où différents pépiniéristes exposeront des plantes de toutes catégories s’adaptant à tous les jardins ou appartements. Elles devront affronter sans relâche les regards admiratifs ou critiques des badauds déambulant d’un stand à l’autre.

(JPG)

.

(JPG)

Pétillantes, étincelantes, séduisantes, voilà nos précieuses embarquées dans une « galère » où la seule contrainte est de plaire. Sures de leurs atouts, elles se moquent d’une éventuelle concurrence provenant des bonsaïs et des orchidées.

(JPG)

Dès l’ouverture, l’ambiance est à la fête : une musique tantôt nostalgique, tantôt rythmée nous berce les oreilles. Seuls les éclats de voix des amateurs de sport, soutenant leurs équipes en cours de qualification, viennent troubler la sérénité des lieux.

(JPG)

Les chatoyantes Carolinea qui bordent élégamment une petite mare où une énorme grenouille rejette de l’eau inlassablement, accrochent les regards émerveillés des passants.

(JPG)

Un oiseau étrange portant dans son bec un minuscule Tillandsia semble assister impassiblement à la scène de la séduction.

(JPG)

Le coin ainsi aménagé dégage une fraîcheur propice aux Guzmania, dont l’épi floral aux couleurs étonnantes tirant sur l’orange, jaillit du cœur de la rosette.

(JPG)

Les Cryptanthus au port étoilé et aux feuilles merveilleusement décorées ne se soucient guère de l’imposant Orthophytum dont les bords dentelés rappellent une mâchoire de requin.

(JPG)

Les Tillandsia ou « Filles de l’air » d’une rare beauté, exhibent leurs formes insolites du haut de leurs supports aériens. Au cour des années, leurs nombreux rejets forment de magnifiques touffes prenant l’apparence d’un coussin ou d’une sculpture.

(JPG)

Une majestueuse souche arbore avec fierté l’extraordinaire inflorescence bleue et fuschia d’un Aechmea aux larges feuilles vertes.

(JPG)

De rayonnants Néoregelia aux couleurs explosives, passant du violet intense au jaune éclatant ou au rouge vif, ravissent les yeux.

(JPG)

Les Compacta dont le cœur rougeoyant indique la pleine floraison incitent les photographes amateurs à se contorsionner afin de réussir les meilleurs clichés.

(JPG)

Ces quelques jours ont quadruplé nos forces, nous nous sommes enrichis mutuellement en nous familiarisant avec le vocabulaire propre aux broméliacées. Avec plaisir nous avons renseigné le public sur l’origine des plantes, leur mode de culture et la fréquence de leur floraison.

(JPG)

Nous nous projetons déjà sur notre prochaine exposition et pensons que nous serons en mesure d’effectuer quelques ventes pour répondre favorablement à la demande du public enthousiasmé.

(JPG)

Galléria, 23-26 mars 2011