SOCIETE BRESILIENNE DE BROMELIAS

Les bromélias et la dengue

samedi 19 juin 2010.
 
Traduction d’un article de la revue de la SBBR (Societé Brésilienne de Bromélias) par madame Giséle Boclé.

Information à la population

La broméliacée n’est pas un mauvais exemple.

La Société Bresilienne de Broméliacées -SBBR- est une entité civile, sans but lucratif, qui regroupe chercheurs, scientifiques, amateurs, collectionneurs et producteurs de bromélias du Brésil et d’autres pays.

(JPG)

Ces plantes, face à la progression de l’épidémie de dengue, sont devenues une cible qu’on soupçonne d’être d’éventuels foyers du moustique Aedes aegypti, transmetteur de la maladie.La présente note vise à éclairer, une fois pour toute, la population sur la véracité des informations véhiculées par les médias.

La SBBR soutient que les bromélias ne sont pas des pépinieres preférentielles. Mais, avec l’avancée de la maladie, à la merci d’une énorme négligence des autorités sanitaires, l’ordre est maintenant d’affronter le moustique et de ne pas laisser stigmatiser et transformer les bromélias en boucs émissaires. (JPG) En ces jours où la dengue a échappé au contrôle, personne ne doit courir de risques. On préconise aujourd’hui le sexe sûr, toujours avec la capote pour éviter l’escalade du sida, mais on ne condamne pas l’amour. Eh bien ! avec les plantes c’est la même chose : nous allons continuer à avoir nos bromélias, comme c’est le droit de tous, mais toujours avec la plus grande responsabilité.

La SBBR respecte la vie, c’est pourquoi elle a signé un accord de coopération technique avec la comlurb afin de chercher des produits capables d’éliminer les larves des moustiques et d’autres isectes dans le réservoir des bromélias. Le fruit de ce partenariat a été la découverte de solutions simples et éfficaces qui aujourd’hui font du bien à toute la population. Voyez ci-dessous comment soigner les bromélias :

1. Pour les gens qui possèdent peu de plantes à la maison ou en appartement.

a) ils devront changer l’eau au moins 2 ou 3 fois par semaine.L’eau devra versée sur la terre .

b) arroser les plantes avec une décoction de tabac ( du tabac à rouler ou de cigarette placé dans 2 litres d’eau pendant 24 heures ou bouilli) ou avec une solution d’eau et de pesticide 2 fois par semaine.

c) on recommande aussi de pulvériser dans l’air à l’endroit ou se trouve les plantes, un insecticide aerosol à base de pyrèthre dans l’eau 2 fois par semaine Si possible, prendre toutes ces mesures ensemble pour une sécurité totale.

(JPG)
aechmea foster’s favorite foster’s

2.Pour les bromélias mises en terre, dans des résidences ou des ensembles résidentiels :

- on recommande l’insecticide écologique rural de la Natural Camp(tél :0800-161131) testé et approuvé par la comlurb, et qui doit être pulvérisé une fois par semaine. Il n’y a pas de danger pour les animaux domestiques ou pour l’homme.

- d’autres alternatives sont les insecticides commerciaux, commercialisés pour usage agronomique 1 fois par semaine....

(JPG)
neoregelia carolina

Important : pour en finir avec le moustique, le contrôle devra être permanent, pour rompre le cycle du moustique. Les oeufs de l’Aedes aegypti restent viables jusqu’à 400 jours et, donc, si on n’y prend garde à l’année suivante, il revient plus mauvais encore dans tous les foyers connus. L’entretien des jardins et des espaces publics c’est la responsabilité de l’etat ou de la commune, à qui incombe la décision des produits et des techniques à utiliser.

(JPG)
aechmea victoriana

Nous savons aujourd’hui que combattre ces foyers c’est possible et n’oblige pas de détruire des plantes de quelque nature que ce soit, qui sont patrimoine public ou de la population. La législation de l’environnement protége les bromélias de la nature parcequ’elle reconnaît son importance dans les écosystèmes.

C’est un crime environnemental, inacceptable que d’extraire ou de détruire les bromélias des milieux naturels !

Nul n’a besoin de se défaire de ses bromélias. Elles sont une source de beauté et la nature vous remerciera.

(JPG)

Rio de Janeiro, le 25 février 2002 http://www.bromelia.org.br/dengue2.shtml