Traduction de l’article de Andrew Flower, BSI Editor. JBS 56(2).2006

Essai de la fibre de la noix de coco dans un "compost"

mercredi 14 juin 2006.
 
Le coir non traité a un pH 6,57. Traité, son pH passe à 5,8 et il devient alors exploitable dans un mélange de mise en pot pour broméliacée.

Testing Coconut Husk Fibre in a Potting Mix by Andrew Flower, BSI Editor.

Essai de la fibre de noix de coco dans un mélange pour mise en pot.

Neoregelia hybride x
Neoregelia hybride x "Oh No"

Ce matériel a été disponible pendant un certain temps, habituellement sous les marques de fabrique « fibre de coco » ou « tourbe de cacao », mais ne semble pas avoir été très largement accepté en tant que candidat pour des composts de bromélaicées. Il y a quelques années j’ai essayé quelques petits granules de « tourbe de cacao » de la jardinerie locale, mais sans succès. Plus récemment de plus grandes balles de ce materiel ont été fournies par des distributeurs commerciaux locaux de l’industrie horticole, et en 2003 je l’ai de nouveau essayé en remplacement de la « tourbe de mousse de sphagnum » de la Nouvelle Zélande dans mon mélange pour mise en pot. Cette fois j’ai eu de bien meilleurs résultats.

Neoregelia carolinae - 32.9 ko
Neoregelia carolinae
En période de floraison

J’ai composé deux mélanges de mise en pot ; notre mélange habituel 50-50 de « tourbe de mousse » et de morceaux d’écorce de 2 cm et un mélange d’essai 50-50 de « fibre de noix de coco » et de morceaux d’écorce de 2cm. A ces deux mélanges ont été ajoutés un engrais à emission lente et un insecticide de couverture. J’ai mis en pot une douzaine de plantes dans chacun des mélanges, et les ayant laissées dans ces pots pendant trois ans, les ai vérifiées le mois dernier.

Après 3 ans, il y a une différence marquée dans la croissance des racines, nettement plus saines et plus prolifiques pour les plantes dans les fibres de coco que pour celles poussant dans le mélange à base de « tourbe de mousse ». Pourquoi ce meilleur résultat ? Le produit s’est-il amélioré ? La fibre de coco souvent destinée à la vente au détail n’est pas traitée, pH environ 6,57. J’ai employé la fibre traitée utilisée habituellement par les cultivateurs commerciaux ; elle est prélavée avec une solution de calcium et de magnésium qui réduit le pH. Notre laboratoire local a analysé le produit et trouvé : pH 5,8 ; l’EC(conductivité électrique)1,1 ; nitrate-N 29ppm ; P 29ppm ; S 43ppm ; K 147ppm ; Ca 28ppm ; Mg 24ppm ; Na 47ppm. Le produit que nous employons est fabriqué par Tropicoir Lanka au Sri Lanka sous la marque « Profit Coir » et est fabriqué aux normes de RPH hollandais ( RPH est une compagnie hollandaise qui définit les normes de qualité pour les produits à base de tourbe, pour les mélanges de mise en pot, et pour les matériaux d’amendement des sols etc.

L’autre résultat à retenir est la longévité de la fibre de la noix de coco. Après trois ans elle est restée fraiche et légère alors que la mousse de tourbe s’est affaissée en une masse pulvérulente qui s’est désagrégée quand les plantes ont été enlevées des pots. Il n’y avait pas, cependant, une différence significative de taille entre les plantes.

JBS 56(2).2006

Le coir = la fibre de noix de coco.